Reprise des cours d’éducation islamique

Aujourd’hui, la nouvelle année scolaire 2020/2021 commence dans l’enseignement primaire, suivit jeudi par la rentrée du secondaire. Ce signe annonce aussi le début des cours d’éducation islamique dans les différentes mosquées du Grand-Duché.

Renseignez-vous auprès des responsables de votre association islamique sur la possibilité de s’inscrire encore et sur la date du départ des cours.

Des mesures sanitaires similaires à ceux des écoles publiques seront en place et garantiront votre santé. Néanmoins, si vous êtes revenu récemment de l’étranger, n’oubliez pas de vous tester.

Cours public à la LSRS: Introduction à la pensée musulmane : théologie, droit, culture, et société

La Luxembourg School of Religion & Society organisera du 18 au 20 septembre 2020, un cours public, entièrement en ligne, avec Prof. Dr. Mouez Khalfaoui (professeur-invité à la LSRS et professeur de droit islamique à l’Université de Tübingen). Ce cours d’introduction à l’islam englobera:
– Les sources de la pensée islamique
– Coran, Sunna, consensus et analogie
– Les écoles du droits musulman (Sunnite et chi’ite)
– L’exégèse coranique
– La conception économique musulmane
– Les métiers en islam
– L’art en islam
– La hiérarchie sociale en islam
– L’islam et les Droits de l’Homme

Plus d’informations & inscription via le site de la LSRS:
https://www.lsrs.lu/recherche-formation-research-teaching/cours-courses/cours-publics-actuels/introduction-a-la-pensee-musulmane-theologie-droit-culture-et-societe.html

Tests gratuits au Covid19 après le retour des vacances

FR
Partir en vacances? Soyez prudent quand vous êtes à l’étranger et reinseignez-vous sur les règles qui s’appliquent dans votre pays de destination. Pour les voyages en Europe: reopen.europa.eu/fr

À votre retour, vous avez la possibilité de vous faire tester gratuitement au Luxembourg. Pour fixer un rendez-vous: www.covid19.lu. Contribuez à éviter que le virus ne se propage pas en raison des activités de voyage.

LU
An d’Vakanz? Paasst och am Ausland op an informéiert Iech iwwert d’Reegelen, déi an Ärem Zilland gëllen. Fir Reesen an Europa:
reopen.europa.eu/fr
Wann Dir zeréckkommt, hutt Dir d’Méiglechkeet Iech gratis testen ze loossen. Fir e Rendez-vous ze huelen: www.covid19.lu. Hëlleft mat z’évitéieren, datt sech de Virus wéinst Resse verbreet.

Date de l’Aïd al-Adha (1441H/2020G)

La Shoura a le plaisir d’annoncer aux Musulmans de Luxembourg que le premier jour de la fête de l’Aïd al-Adha (fête du sacrifice) aura lieu le vendredi 31 Juillet 2020 correspondant au 10ème jour du mois de Dhul-Hijjah 1441H, au lendemain du grand rassemblement des pèlerins sur le Mont Arafat.

Durant ces dix premiers jours de Dhul-Hijjah, qui débuteront dès mercredi 22 Juillet 2020, les Musulmans sont appelés à vivre intensément ces moments spirituels, en multipliant les actes d’adoration, de bonté et notamment le jeûne du jour d’Arafat, qui correspond au neuvième jour de Dhul-Hijjah, c’est-à-dire le jeudi 30 Juillet 2020.

Dans ce contexte exceptionnel de pandémie, l’accomplissement du Pèlerinage va se faire avec un nombre très limité de pèlerins. Nous implorons Allah de faciliter, dans les années à venir, le déroulement de ce pilier de l’Islam dans des conditions dignes et sereines.

La fête religieuse de l’Aïd El Adha commémore la mémoire du père des Prophètes, Abraham – que la prière et le salut soient sur lui – symbole du monothéisme, et elle nous réconcilie avec les valeurs spirituelles du sacrifice, de partage et de confiance en Dieu.

La Shoura présente ses meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité à l’ensemble de la communauté musulmane du Grand-Duché de Luxembourg et du monde entier et appelle les musulmans à vivre cette fête dans la solidarité, le partage et la générosité.

Au regard de la recrudescence du virus dans notre pays, la Shoura appelle les Musulmans à observer cette tradition religieuse de sacrifice dans le respect des réglementations sanitaires qui y sont relatives et réitère son appel aux familles musulmanes à limiter le contact dans ces moments de fête privée pour éviter toute propagation de virus.

Communiqué sur le Hajj 2020

Téléchargez le communiqué sous forme PDF ici: Communiqué Hajj2020
___________________________________________________________________________________________________

Comme attendu, l’ambassade de l’Arabie Saudite de Luxembourg à Bruxelles nous a informé de la décision du ministère du Hajj et de la Omra de suspendre le Hajj (1441 H / 2020) pour les pèlerins venant de l’étranger. Cette décision est motivée par la situation sanitaire fragile liée au risque persistant résultant de la propagation fulgurante du coronavirus (COVID-19) dans plus de 180 pays à travers le monde et le manque de vaccins disponibles pour les personnes infectées.

À la lumière de l’augmentation du nombre de cas dans la plupart des pays selon l’OMS et compte tenu des risques de propagation du virus lors des grands rassemblements où il est difficile de maintenir une distance physique sûre entre les individus réunis, le Royaume d’Arabie saoudite a décidé que le Hajj pour cette année (1441 H / 2020) se tiendra, avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résidant déjà en Arabie saoudite.

La Shoura respecte cette décision responsable qui a été prise par les autorités saoudiennes pour assurer la sécurité de nos pèlerins et préserver la santé publique mondiale contre tout risque sanitaire majeur surtout dans les espaces surpeuplés lors de la période du Hajj.

Nous appelons les musulmans à accepter cette décision dans la sérénité et nous demandons à Dieu de lever cette pandémie pour permettre à tous les musulmans attachés à cette terre sainte d’accomplir ce pilier de l’islam dans des conditions sereines et dignes.

Nous rappelons que le Hajj a été jadis interrompu par exemple en Andalousie sur la base de maints avis juridiques, émanant de plusieurs théologiens comme l’avis (fatwâ) d’Ibn Rochd pour sauvegarder la paix et la sécurité des gens dans des guerres qui avaient été déclenchées en Orient. Cette fatwa a été largement appliquée durant près de quatre-vingt ans. Étant donné que plusieurs personnes malades et âgées, poussées par l’émotion avaient péri au cours du trajet, le théologien de l’époque, l’imâm Tartouchi fut contraint d’édicter un avis juridique recommandant l’interdiction d’entreprendre le voyage en vue d’accomplir le pèlerinage. Il disait : « Quiconque s’aventure et accomplit le pèlerinage, son obligation est considérée comme accompli, mais il sera considéré comme pécheur à cause de l’aléa qu’il a commis ».

Nous implorons Allah le Tout-Puissant de protéger tous les pays de cette pandémie et d’assurer à l’humanité protection et sécurité.

Faruk Licina, Président
Dr. Rabie Fares, Chef de Culte musulman