Budget

Depuis l’entrée en vigueur de la loi du 23 juillet 2016, la Shoura obtient de la part de l’état luxembourgeois un soutien financier annuel de 450.000,00 € (n.i. 775,17) pour la durée de la convention qui est de 20 ans (avec possibilité de renouvellement). Ce soutien financier constitute actuellement son unique source de revenus.

La Shoura, en concertation avec les présidents des associations islamiques affiliées et les imams, établit annuellement un budget prévisionnel.

* La répartition du budget prévisionnel entre les différents postes peut varier fortement d’une année à l’autre. Par exemple: après la création de la fondation Waqf Lëtzebuerg, la somme pour les projets et évènements collectifs a diminué; alors que simultanément un autre poste budgétaire pour le salaire du chef de culte et les formations pour les imams a été créé en 2019.


La plus grande partie du budget est attribuée comme aide directe aux associations affiliées afin de soutenir leurs activités. Considérant les moyens financiers disponibles et le nombre d’associations affiliées, ces subsides se comprennent comme soutien additionnelle aux dons des fidèles.
Le besoin important d’avoir un responsable religieux a été constaté au cours du travail des dernières années. Ce « chef de culte » a pu être recruté fin 2018 et a commencé son travail en 2019.

Additionnellement aux aides financières directes, non seulement les associations, mais aussi toute personne motivée, sont éligibles pour recevoir des fonds supplémentaires en vue de la réalisation de projets concrets si un certain nombre de conditions sont remplies. Plus de détails sur le concours de projets introduit en 2017 peuvent être trouvés ici : LIEN site Shoura.

Dans cette même catégorie peuvent être répertoriés des évènements collectifs, soit soutenus par la Shoura comme des conférences coorganisées par plusieurs associations, soit organisées par l’une d’entre elles, comme l’Aïd en famille ou des activités sportives.

Pour pouvoir accomplir ses missions et ses projets, le simple travail des bénévoles ne suffit pas pour répondre à tous les besoins. Depuis 2017, le secrétariat ainsi que les tâches administratives et organisationnelles sont majoritairement assurés par un secrétaire général. Dans le même ordre d’idées, un bureau a été loué afin d’assurer un lieu de travail adapté, des possibilités de stockage de matériel et une salle de réunion.

Lors de chaque exercice, une partie du soutien étatique annuel est mis immédiatement en provision dans un fonds séparé qui a comme but de pouvoir financer des projets ultérieurs importants pour le devenir de la communauté musulmane. Parmi ces projets comptent par exemple l’acquisition ou la construction d’un immeuble qui pourra accueillir les sièges sociaux de la Shoura et de la fondation Waqf Lëtzebuerg, ainsi qu’abriter une bibliothèque centrale, des salles de formation et une salle polivalente disponible aux associations ou à des personnes privées pour des festivités. Une partie de la somme de ces provisions peut – en cas de besoin – être mise à disposition des associations affiliées.

Comme il est impossible de tout prévoir, une réserve de fonds assure que la Shoura puisse rester flexible et réagir pour répondre à des besoins spontanés et/ou imprévus.

À l’issue de chaque année d’exercice, la Shoura évalue ses dépenses et contrôle la variation des différents postes dans le but de mieux prévoir les besoins de l’année suivante.