Historique

Fin des années 1980, les premières personnes commençaient à révoquer la reconnaissance de l’islam par le gouvernement luxembourgeois, mais cette discussion ne gagne en proportion que dans les années 1990, après que le nombre de musulmans ait grandit en raison de l’arrivée des réfugiés en provenance des Balkans et des conventions signées avec d’autres cultes en 1997/1998. En 2001, une pétition est lancée et reçoit plus de 3.000 signatures. Celle-là sera remise à la Chambre des Députés et le ministre des cultes de cette période François Biltgen exige la création d’un organe représentant la communauté musulmane afin que le gouvernement ait un interlocuteur unique. Cette réflexion était aussi présente au sein de la communauté elle-même depuis quelques années.

C’est ainsi qu’en 2003 la Shoura se réunit pour la première fois officiellement avec les représentants désignés par trois associations islamiques qui existaient à ce moment au Luxembourg : le Centre Culturel et Islamique du Grand-Duché de Luxembourg a.s.b.l. (CCIL), l’Association Islamique et Culturelle du Sud a.s.b.l. (AIC SUD) et l’Association Cultuelle et Culturelle Islamique de l’Ouest a.s.b.l. (aujourd’hui Association Islamique du Luxembourg a.s.b.l., AIL). Au cours de cette même première année d’existence, l’association culturelle islamique du Nord a.s.b.l. (ancienne association culturelle Sanzak) rejoint la Shoura dont elle fait partie jusqu’à leur retrait en 2011.

En 2007, des pourparlers fréquents avec le ministre des Cultes aboutissent à ce que M. François Biltgen présente au public un projet de conventionnement entre l’État de Luxembourg et la communauté musulmane (voir le site du gouvernement: (LIEN EXTERN) François Biltgen présente le projet de convention entre l’État du Grand-Duché de Luxembourg et le culte musulman). Cette première convention n’a pas pu être ratifiée pour diverses raisons, mais malgré tout, l’État de Luxembourg réserve dans son budget annuel 2009 pour la première fois une aide financière à attribuer au culte musulman (2.480,00 €).

Pendant cette même période, trois nouvelles associations sont intégrées à la Shoura : le Centre Islamique au Luxembourg a.s.b.l. (CIL), l‘association Le Juste Milieu Al Wassat a.s.b.l. (LJM) et le Centre Culturel et Islamique Ettelbruck (aujourd’hui Centre Culturel et Islamique NordStad, CCINS).

Après une réorganisation interne, les premières élections à la Shoura -initialement prévu pour 2008- ont lieu le 3 juillet 2011. Les musulmans vivant au Luxembourg peuvent alors directement élire leurs représentants à la Shoura en s’inscrivant sur les listes électorales des associations participantes. Avec de nouvelles énergies, des règlements révisés et plus de stabilité, la Shoura se remet au travail et continue de travailler entre autres à l’établissement d’un conventionnement. Elle est ainsi rapidement reconnue par l’État luxembourgeois comme seul interlocuteur pouvant s’exprimer au nom de la communauté musulmane au Luxembourg.

Après les deuxièmes élections de 2014, la Shoura devient une association sans but lucratif avec 6 associations islamiques comme membres. L’a.s.b.l. sera radiée en 2017, suite à l’obtention du statut de personne juridique de droit public. C’est lors de ce mandat (2014 – 2018) et grâce à 13 ans d’efforts, qu’un conventionnement entre l’État luxembourgeois et la communauté musulmane est signée le 26 janvier 2015 (voir : http://shoura.lu/sur_nous/bases-legales/), puis validé par la loi du 23 juillet 2016 réglant le montant et les modalités d’octroi du soutien financier à la Communauté musulmane du Grand-Duché de Luxembourg, arrêtant les exemptions en matière d’acquisition d’immeubles affectés à l’exercice du culte musulman et conférant la personnalité juridique à l’Assemblée de la Communauté musulmane du Grand-Duché de Luxembourg. Aujourd’hui, le culte islamique est reconnu au Grand-Duché et existe sur un pied d’égalité avec les autres cultes conventionnés et possède la personnalité de droit publique.

Lors de cette période de 2015 à 2017, de nouvelles associations islamiques se créent dans tout le Grand-Duché. Ainsi, l’Association Islamique et Culturelle AFNANE de Differdange et l’Association Islamique de Wiltz/Luxembourg a.s.b.l. s’affilient en 2017. Au cours de cette même année quatre autres associations ont contacté la Shoura pour connaitre les conditions d’affiliation et certaines expriment clairement leur volonté de faire partie de l’Assemble de la communauté musulmane du Grand-Duché de Luxembourg dans un avenir proche. L’une d’entre elles, le CICBL, rejoint la Shoura en 2019 après avoir remplis toutes les conditions préalables.

La structuration de la Shoura se reflète aussi au niveau de l’embauche en 2017 d’un secrétaire général et en 2019 d’un chef de culte musulman.